Soyons clair, que l’on parle de « vélo fabriqué en France », de « vélo made in France » ou encore de « vélo produit en France », il n’existe, à notre connaissance, aucun vélo dont toutes les pièces sont fabriquées en France. Certaines marques arrivent à fabriquer ou à faire fabriquer leurs cadres sur notre territoire, mais elles font figure d’exceptions. Un vélo est donc un assemblage de pièces d’origines diverses.

Un vélo conçu et assemblé en France ?

Quand on parle d’un vélo made in France, on parle donc d’un « vélo assemblé en France ». C’est le cas des vélos Oklö que nous assemblons intégralement dans notre atelier d’Annecy (Haute-Savoie, France). Nous recevons tous les composants et nous en faisons un vélo. Pour vous donner une idée, un vélo à assistance électrique Oklö est composé de 80 références environ, sans compter la visserie et autre quincaillerie. En voici une liste non exhaustive :

  • Cadre, fourche, tige de selle et selle
  • Potence, guidon, poignées et leviers de freins
  • Câbles et gaines
  • Assistance électrique : moteur, batterie…
  • Roues, chambres-à-air, pneus, garde-boue, freins
  • Boîtier de pédalier, manivelles, pédales, moteur, chaine, pignon, carter de chaine
  • Antivol de cadre, éclairage, béquille
  • Porte-bagages arrière et batterie
  • Structure du porte-bagages avant, planche, dossier

Assemblage d’un vélo Oklö dans notre atelier d’Annecy

Avec des composants d’origines diverses

Depuis le début, nous avons toujours été transparents sur l’origine des pièces qui constituent les vélos Oklö. Nous avons pris le parti de composer un mix de pièces fabriquées en France, en Europe ou en Asie dans le but de pouvoir proposer des produits qui créent de la valeur ajoutée sur notre territoire à un prix abordable. Avec l’arrivée de la deuxième gamme de vélos (ÉVO), nous rapprochons une partie de nos fournisseurs.

Pièces Gamme Origine Gamme ÉVO
Cadre drapeau Chine Chine drapeau Union Européenne Europe
Fourche drapeau Chine Chine drapeau Taiwan Taïwan
Structure du porte-bagages avant drapeau France Loire drapeau France Loire
Plancher du porte-bagages avant drapeau France Haute Savoie drapeau France Haute Savoie
Porte-bagages arrière drapeau France Loire drapeau France Loire
Accessoires textiles drapeau France Haute Savoie ou
drapeau Union Européenne Europe
drapeau France Haute Savoie ou
drapeau Union Européenne Europe
Peinture drapeau France Haute Savoie drapeau France Haute Savoie
Autocollants drapeau France Haute Savoie drapeau France Haute Savoie
Assistance électrique drapeau Chine drapeau Chine Chine
Capteur de passage de vitesses Gear Sensor drapeau France Europe drapeau France Europe
Roues (sauf moyeux) drapeau France Loire drapeau France Loire
Moyeux drapeau Chine Chine drapeau Union Européenne Europe
Pneus et chambres-à-air drapeau Vietnam Vietnam drapeau Vietnam Vietnam
Chaîne drapeau Taiwan Taïwan drapeau Taiwan Taïwan
Freins drapeau Chine Chine drapeau Union Européenne Europe
Cintre drapeau France Loire ou
drapeau Union Européenne Europe
drapeau France Loire ou
drapeau Union Européenne Europe
Selle et poignées drapeau Taiwan Taïwan drapeau Taiwan Taïwan
Phare drapeau Union Européenne Europe drapeau Union Européenne Europe
Béquille simple drapeau Union Européenne Europe drapeau Union Européenne Europe
Béquille double drapeau Union Européenne Europe drapeau France Loire
Garde-boue drapeau Union Européenne Europe drapeau Union Européenne Europe
Antivol drapeau Union Européenne Europe drapeau Union Européenne Europe

Conclusion

Un vélo Oklö est donc un vélo assemblé en France, avec des composants qui viennent de France et d’Europe quand c’est possible, mais aussi d’Asie.

Nous essayons en permanence de trouver un compromis entre relocaliser l’origine des composants et proposer un prix de vente acceptable.

Nous nous efforçons toujours à produire en local avec des partenaires Français pour favoriser les emplois et conserver le savoir-faire. En effet, l’Europe n’a plus le savoir-faire pour produire industriellement certains composants de vélo. Mais les choses évoluent doucement et il se pourrait qu’une filière se développe de nouveau sur le vieux continent. Affaire à suivre…