Soyons clair, que l’on parle de “vélo fabriqué en France”, de “vélo made in France” ou encore de “vélo produit en France”, il n’existe, à notre connaissance, aucun vélo dont toutes les pièces sont fabriquées en France.  Un vélo est un assemblage de pièces d’origines diverses.

Un vélo assemblé en France

Quand on parle d’un vélo fabriqué en France, on parle donc d’un “vélo assemblé en France”. C’est le cas des vélos Oklö que nous assemblons intégralement dans notre atelier de Chavanod près d’Annecy (Haute-Savoie, France). Nous recevons tous les composants et nous en faisons un vélo. Pour vous donner une idée, un vélo à assistance électrique Oklö est composé de 80 références environ, sans compter la visserie et autre quincaillerie. En voici une liste non exhaustive :

  • Cadre, fourche, tige de selle et selle
  • Potence, guidon, poignées et leviers de freins
  • Câbles et gaines
  • Roues, chambres-à-air, pneus, garde-boue, freins
  • Boitier de pédalier, manivelles, pédales, moteur, chaine, pignon, carter de chaine
  • Antivol de cadre, éclairage, béquille
  • Porte-bagages arrière et batterie
  • Structure du baquet avant, planche, dossier

D’où viennent toutes ces pièces ?
Voyons cela.

aperçu de la provenance des composants d'un vélo Oklö

aperçu de la provenance des composants d’un vélo Oklö

Un baquet avant français…

Pour nos 100 premiers vélos, l’ensemble des pièces qui composent le baquet avant et les accessoires textiles optionnels seront produites en Europe, et même en France pour la plupart :

  • la structure aluminium est cintrée et soudée dans la région de Saint Étienne
  • le plancher bois est en châtaignier de France, mis en forme à Annecy
  • les accessoires textiles seront découpés en France, et cousus en Slovaquie et en France
  • la mousse du siège enfant est en Bultex, une mousse de literie fabriquée en France

… sur un vélo mondialisé

Le marché du vélo est très mondialisé, et il ne reste que peu de fournisseurs de composants en Europe. Nous avons quand même cherché à intégrer un maximum de pièces d’origine européenne, dont voici une liste non exhaustive :

  • la peinture du cadre, de la fourche et de la structure du baquet est faite à Saint Étienne
  • les autocollants qui décorent les vélos sont imprimés à Saint Étienne et à Annecy
  • les roues, en-dehors des moyeux (Shimano), proviennent de Saint Étienne (jantes et rayons Mach1)
  • les phares et rétroviseurs sont fabriqués en Allemagne (Busch & Müller)
  • les béquilles sont fabriquées en Italie (Ursus)
  • les garde-boue et le carter de chaine viennent d’Allemagne (SKS)
  • l’antivol provient de l’usine néerlandaise AXA
  • le cintre de l’Utilö (Humpert) vient d’Allemagne alors que celui du Familö vient de France

Les autres pièces viennent d’Asie. Citons les éléments les plus importants :

  • le cadre et la fourche viennent de Chine
  • les freins et les moyeux (Shimano) sont fabriqués en Chine
  • la chaine (KMC) provient de Taïwan
  • le moteur (Bafang) et la batterie (Phylion) viennent de Chine
  • la selle et les poignées viennent de Taïwan
  • les pneus et les chambres-à-air sont vietnamiens

Conclusion

Un vélo Oklö est donc un vélo fabriqué en France, avec des composants qui viennent de France et d’Europe quand c’est possible, mais aussi d’Asie.

Pour le moment, nous ne pouvons pas proposer un cadre fabriqué en Europe. Le vieux continent n’a plus le savoir faire pour produire industriellement des cadres aluminium. Mais les choses évoluent doucement et il se pourrait qu’une filière se développe de nouveau sur le vieux continent.

Pour en savoir plus sur nos choix de composants, allez consulter nos pages sur l’ergonomie et le confort, le baquet avant, l’assistance électrique et les freins à tambour.