Parmi toutes les questions qu’on nous pose quand nous faisons essayer le vélo, il en est une qui revient systématiquement :

À partir de quel âge peut-on déplacer un bébé ou un enfant sur un vélo ?

Cette question se pose avant l’achat d’un vélo Oklö (modèles Familéö et Familö) équipé du Kit d’accueil bébé. Mais elle se pose de la même manière pour l’achat d’un siège bébé pour vélo, d’un siège enfant ou de n’importe quel autre type de vélo cargo (biporteur, triporteur, vélo rallongé longtail).

Dans cet article, nous allons y répondre de la manière la plus précise (et objective) possible. Pour cela, nous allons balayer plusieurs critères qui jouent sur l’âge minimum requis pour transporter un bébé à vélo. Nous allons parler du critère culturel, du critère physique, de la réglementation et du matériel.

Prêt ? Alors c’est parti !

L’aspect culturel

Oui, avant débattre de la possibilité technique de mettre un enfant en bas âge sur un vélo, il faut aborder l’aspect culturel de la question. Dans notre culture, est-il accepté de transporter un nourrisson à vélo ?

À pied, on transporte volontiers nos chers rejetons dans une écharpe de portage ou un porte-bébé plus ou moins sophistiqué. Beaucoup optent pour une poussette. Et il n’est pas rare de croiser des enfants en bas âge dans les transports en commun. La plupart des bébés modernes sont rentrés de la maternité en voiture. Et quand il s’agit de parcourir de grandes distances, certains prennent le train ou l’avion.

Par contre si vous annoncez votre intention de balader votre nouveau-né en vélo, vous risquez quelques regards réprobateurs, voire pire ! Ça c’est vrai en France où le vélo est encore perçu comme un moyen de déplacement dangereux, souvent par ceux qui ne le pratiquent pas. Mais c’est beaucoup mieux accepté dans les pays du nord de l’Europe.

Donc vous l’aurez compris, votre entourage a peut-être un avis sur l’âge minimum d’un bébé à vélo. Demandez-leur ce qu’ils vous conseillent, pourquoi et selon quels critères. Rassurez-les en leur disant que vous n’allez pas faire du VTT de descente, juste vous déplacer…

Vacances à vélo en famille, 1949 : 4 enfants en bas âge sur un vélo

Crédit : https://www.flickr.com/photos/23666168@N04/18192420742/in/photostream/

La capacité physique de l’enfant

Après cette première partie qui laisse une grande part à la subjectivité, nous rentrons dans les critères objectifs. À partir de quel âge l’enfant est capable d’être placé sur un vélo ?

Et bien, la réponse, c’est un peu comme pour la voiture : s’il est allongé ou très bien maintenu (dans un cosi / une coque par exemple), on peut envisager de le transporter dès les premières semaines. En revanche, s’il est placé sur un siège enfant, il faudra qu’il tienne correctement assis pendant une période au moins aussi longue que le trajet. On peut considérer que c’est le cas vers 9 mois. Même si votre enfant est plus précoce que la moyenne (ils le sont tous aux yeux de leurs parents :), laissez-lui le temps de se muscler les abdos, le dos et le cou. S’il préfère prendre son temps, laissez-le faire, vous pouvez bien patienter un mois de plus.

La réglementation

En France, c’est désormais assez clair :

Article R431-1-3 du code de la route / Décret n°2016-1800 du 21 décembre 2016 – art. 1.I

“En circulation, le conducteur et le passager d’un cycle, s’ils sont âgés de moins de douze ans, doivent être coiffés d’un casque conforme à la réglementation relative aux équipements de protection individuelle. Ce casque doit être attaché.”

Donc soit vous mettez un casque à votre bambin pour les trajets à vélo, soit vous bravez la loi, soit vous abandonnez l’idée… Dans beaucoup d’autres pays, la loi n’impose rien de tel.

D’autre part, un siège spécifique muni d’un système de retenue est obligatoire pour les enfants de moins de cinq ans, leurs pieds étant maintenus loin des parties mobiles (R431-11). Il n’est pas autorisé de transporter un passager autrement que sur un siège fixé au vélo (R431-5), donc on peut oublier les écharpes de portage et autres ManducaⓇ.

Nous n’avons rien trouvé dans le code de la route au sujet de l’âge minimum requis pour faire du vélo.

Le matériel à disposition

On vient de le voir, la réglementation autorise le transport d’enfants à vélo, quel que soit leur âge, mais uniquement sur un dispositif conçu spécifiquement pour. Voyons à présent le matériel disponible sur le marché pour permettre le transport d’enfants à vélo.

Casques

Nous avons étudié l’ensemble des casques homologués disponibles dans le commerce. Les plus petits de ces casques sont vendus pour un tour de tête minimum de 45 cm. Certains modèles, plus rares, proposent 44 cm.

Selon le ministère français de la santé, le périmètre crânien moyen des enfants est de :

0 mois 3 mois 6 mois 9 mois 1 an 2 ans
Fille 34 cm 40 cm 43 cm 44,5 cm 46 cm 48 cm
Garçon 34 cm 41 cm 44 cm 46 cm 47 cm 49 cm

Bien sûr il s’agit d’une moyenne, certains enfants sont en dessous, d’autres au dessus. Il en ressort qu’il sera difficile de trouver un casque adapté en dessous de 6 à 9 mois. Ou alors vous pouvez opter pour un casque trop grand, mais homologué, juste pour être en conformité avec les textes !

quel âge avait cet enfant à vélo ?

Sièges et remorques

Vous trouverez pléthore de sièges enfants et sièges bébés à fixer sur le porte-bagages ou le tube de selle d’un vélo classique. Ces sièges doivent être homologués selon les normes EN14344 pour la plage de poids 9-15 kg ou 9-22 kg. Selon les modèles, ils peuvent être placés à l’avant du vélo, entre la selle et le guidon ou à l’arrière du vélo, fixés au porte-bagages ou au tube de selle.

Selon la norme, le poids de 15 kg correspond à “environ 3 ans” et 22 kg à “environ 5 ans”. Selon le ministère français de la santé, le poids de 9 kg est, en moyenne, atteint à 9 mois pour un garçon et 11 mois pour une fille.

En dessous de 9 kg, et au dessus de 22 kg, il n’existe pas de norme spécifique.

Avantages du siège enfant amovible

  • Le prix. C’est un accessoire peu onéreux, trouvable d’occasion.
  • Facilité d’installation pour les modèles sur porte-bagages.
  • Fixé à l’avant, il permet une bonne communication parent-enfant.

Inconvénients du siège enfant amovible

  • Fixé à l’avant, il gêne le pédalage.
  • Fixé à l’arrière, il empêche presque toujours de fixer des sacoches.
  • Fixé à l’arrière, l’enfant voit le dos ou le sac à dos du parent.
  • Fixé à l’arrière, quand il se penche, l’enfant déséquilibre beaucoup le vélo.

Il est aussi possible d’opter pour une remorque mais cela ne dispensera pas votre enfant de porter un casque ni d’être attaché à l’aide d’un système de retenue conforme.

Avantages de la remorque vélo

  • Une gamme de prix et de qualité très large, de 150€ à 1000€
  • Amovible très rapidement
  • Protection des enfants contre le froid et la pluie
  • Existe pour 1 ou 2 enfants

Inconvénients de la remorque vélo

  • Stockage.
  • Ensemble peu manœuvrant à cause de l’encombrement.
  • Enfant placés à hauteur des pare-chocs et pots d’échappement des voitures.
  • Impossible de communiquer avec les enfants sans stationner le vélo.

Vélos cargos et accessoires

Il existe des vélos spécifiquement conçus pour le transport de marchandises et/ou d’enfants. Il s’agit de la grande famille des vélos cargos, qui inclut les biporteurs, les triporteurs, les longtails (vélos rallongés) et les vélos cargos compacts ou biporteurs compacts comme les vélos Oklö.

Contrairement aux simples vélos de ville auxquels on ajoute des accessoires, le transport de passager a été pris en compte dès la conception des vélos cargos. C’est pourquoi ils proposent de nombreux équipements pour installer des enfants : sièges, poignées, protections de pluie, etc… Il ne reste plus qu’à choisir le modèle qui convient.

Chez Oklö, nous avons développé un vélo cargo compact qui permet d’accueillir 1 enfant à l’avant avec des accessoires bien pensés et un autre enfant à l’arrière sur un siège fixé au porte-bagages.

Confort et protection

Selon l’âge de l’enfant à transporter, le type de trajet et la saison, il ne faudra pas prendre les mêmes précautions. Une simple banquette sur le porte-bagages arrière conviendra pour les courts trajets des grands enfants. Mais pour emmener votre petit dernier chez la nounou en plein hiver, il faudra un siège confortable et une protection efficace contre la pluie et le froid.

Petite fille sur Oklö Familéo avec capote de pluie

Conclusion

Vous l’aurez compris : techniquement, on pourrait emmener son bébé à vélo dès les premières semaines. Seulement, la réglementation et le matériel disponible sur le marché ne permettent pas d’envisager les premiers trajets avant 9 mois. Certains bébé plus costauds pourront commencer plus tôt vers 7-8 mois. Mais dans ce cas, il est recommandé de demander l’avis d’un médecin ou d’un kiné pour savoir si le tonus de l’enfant est suffisant.

C’est l’obligation du port du casque qui est le principal frein à l’utilisation du vélo pour les nouveaux nés. Cependant, de nombreuses études montrent que le meilleur moyen d’augmenter la sécurité des cyclistes est d’augmenter… le nombre de cyclistes ! Lorsque ce sera le cas, le législateur envisagera peut-être de revenir sur cette obligation.